Philippe Fréquelin - Thérapeute psychocorporel à Grenoble (isère, 38)



L’importance du toucher

au fil des massages, retrouver le fil de soi

Quelle est la place du toucher dans votre vie ? Quelle est votre expérience du massage, pour en donner ou en recevoir ? Pensez-vous que le massage doit être réservé à des spécialistes ou bien que vous pourriez vous aussi apprendre à donner un massage de qualité aux personnes de votre entourage ?

Contrairement aux peuples d’Afrique et d’Asie, les bébés occidentaux sont très rarement massés par leurs parents. On apprend aux enfants ce qu’il ne faut pas toucher, mais rarement comment toucher.

Le résultat, c’est que les corps vivent bien souvent à distance les uns des autres, le toucher étant davantage toléré que recherché. Il n’y a que dans l’intimité du couple que le contact entre deux épidermes à des chances de se prolonger quelques minutes… et encore, quand l’un ou l’autre des partenaires ne se plaint pas de la qualité du toucher qui n’est pas au rendez-vous.

Or, le besoin de contact est primordial pour le nouveau né. Un bébé qui n’est pas touché se laissera dépérir. Spitz a démontré avec l’hospitalisme que l’absence d’un contact physique de qualité dans les premiers mois de la vie pouvait mener à l’autisme ou même à la mort.

James Prescott a montré par des études transculturelles et neurophysiologiques que la carence de plaisirs corporels pendant les premiers mois de la vie est la cause principale de la violence humaine.

Le contact corporel procuré lors des massages apporte une sécurisation, répond à un besoin de maternage de l’adulte qui peut ainsi combler ses dettes en toucher. On observe d’ailleurs que dans les groupes de massage les participants ont plus particulièrement quelque chose à guérir par rapport au toucher. Si le massage est parfois craint, redouté par le public, c’est que chacun y projette ses expériences passées dans le monde médical, ou de l’esthétique, ses peurs et ses fantasmes. D’autres peuvent en dire du mal sans le connaître, justement parce qu’ils en ont en fait un besoin immense, mais pas consciemment.

Les différents massages que je propose, regroupés sous l’appellation : Massage Harmonie, ou Massage Bien Etre, ne s’apparentent en rien aux massages médicaux ou paramédicaux. Ils apportent tous détente et bien-être, et bien au-delà. Ils permettent une réappropriation de son propre corps. Parce que le corps est notre premier terrain d’expérience, où se vivent nos émotions. Parce que le corps est le trait d’union entre la sphère individuelle, sociale et culturelle.

Retrouver « le fil de soi » par le massage, c’est aussi développer sa sensorialité, sa sensibilité et sa sensualité. La femme ou l’homme peut explorer la dimension du plaisir sur toutes les parties de son corps, bien au-delà des zones dites érogènes.

Chaque massage est comme un voyage à l’intérieur de soi, un voyage à chaque fois nouveau, qui nous fait découvrir des paysages inexplorés. On en ressort apaisé, ressourcé, ému parfois par cet être véritable qui se dévoile peu à peu : nous-mêmes !


Haut de la page | Espace privé | Mentions légales