Philippe Fréquelin - Thérapeute psychocorporel à Grenoble (isère, 38)



Rebirth et pensée créatrice

L’audace d’être soi

Le souffle vital

La technique de respiration consciente et connectée a été découverte dans les années 70 par Léonard Orr qui lui a donné le nom de « rebirthing » (renaissance). Cette respiration est dite connectée ou circulaire lorsqu’il n’y a pas de temps de pause entre l’inspir et l’expir. Respirer pleinement est essentiel. Le corps se régénère, se revitalise, l’esprit retrouve un état paisible et son équilibre.

En réapprenant la respiration naturelle avec laquelle nous sommes tous nés (le souffle vital), nous renforçons les défenses naturelles de notre corps. Cette respiration circulaire a une fonction d’harmonisation car elle agit simultanément sur les plans physique, émotionnel, mental et spirituel. Le rebirthing stimule la capacité naturelle du corps à se purifier et à s’ouvrir davantage à la vie.

La transformation

Le rebirth est avant tout une expérience personnelle, à chaque fois nouvelle, différente d’une personne à une autre, d’une séance à une autre. Il permet de se réconcilier avec soi-même et d’élargir son champ de conscience grâce à un procédé naturel de respiration. Cette expérience impliquante nécessite l’accompagnement d’un thérapeute compétant, ayant lui-même exploré les transformations par le Rebirth. Après un cycle complet de 10 séances accompagné (e), vous pourrez, si vous le souhaitez, continuer ces respirations de façon entièrement autonome, seul(e) à la maison, ce qui constitue un avantage évident si on compare à d’autres pratiques où on reste toujours dépendant de la présence d’un praticien.

Cette technique repose également sur le principe de la pensée créatrice : nous avons le pouvoir de changer notre vie, en changeant nos conditionnements du passé, en changeant la qualité de nos pensées. Ainsi, le rebirthing nous aide à devenir davantage créateurs de notre vie.

La transformation est l’essence même de la vie et de la croissance. Dans la nature, tout se transforme sans cesse. Le Rebirth est un merveilleux outil pour faciliter ce changement. Il nous met en contact avec nos émotions souvent réprimées dans l’enfance et nous aide à les libérer en douceur.

La séance de Rebirth

Après un entretien visant à explorer vos difficultés et à cerner vos objectifs, vous serez invitez progressivement par votre rebirtheur à trouver un rythme régulier de respiration connectée. La respiration fera ensuite le travail pour vous. Le cycle de respiration dure environ une heure, et la séance complète, avec les entretiens, environ deux heures. A la fin de votre séance, normalement vous vous trouverez énergétisés, détendus, envahis par un sentiment de bien-être.

Le rebirthing est pratiqué par des milliers de personnes à travers le monde et nous bénéficions du fruit de plus de 35 ans d’expérience dans ce domaine. Un grand nombre de professionnels de divers milieux, y compris psychologues, psychothérapeutes, médecins et entreprises l’utilisent. Il peut être pratiqué par tous avec plaisir, facilité et efficacité.

Il est souhaitable d’envisager un minimum de 3 séances suffisamment rapprochées pour pouvoir évaluer le changement en cours. Après ces 3 séances « d’essai », si vous vous sentez en confiance avec votre rebirtheur, et si cette technique a commencé à vous apporter des résultats positifs dans votre vie, vous pourrez vous engager pour 7 autres séances (soit un cycle complet de 10 séance au total).

Lors de votre dernière séance, vous pourrez faire le bilan de votre évolution, et peut-être de votre « métamorphose » en fonction de vos objectifs.

Témoignage de Claire, 45 ans :

«  J’ai cessé de « faire la morte » dans ma vie  »

«  Bien que socialement installée, je savais qu’au fond je vivais à côté de ma vie, empêchée d’en jouir vraiment par un pessimisme aussi indécrottable que bien camouflé. Lors de ma première séance de Rebirth, j’ai éprouvé à quel point je ne voulais pas naître (je suis née par césarienne). Je voulais qu’on me laisse mourir. Constater que mon entourage ne me laisserait pas faire a généré une formidable colère. Lors de cette séance, j’ai revécu la rage impuissante- et rétroactive- du bébé que j’étais face à une équipe médicale, tout en ayant conscience d’être une femme adulte, en train de faire une séance de Rebirth. Après cette expérience douloureuse de refus de la vie, à ma grande surprise, lors de la séance suivante, mon corps s’est délié. Pour la première fois, j’en ai apprécié la liberté. Un état de paix intérieure m’a envahi. Il m’a fallu d’autres séances pour que l’envie de vivre l’emporte définitivement sur la tentation de « faire la morte » en privilégiant la facilité et la passivité, mais l’impulsion était donnée  ».


Haut de la page | Espace privé | Mentions légales